Accueil / Pédagogie et évaluation / Printemps des UNT - Nancy

IP3S 2014

La réunion des Université Numériques Thématiques (UNT) a eu lieu à Nancy les 3 et 4 juin 2014.

Printemps des UNT (Université Numériques thématiques)

Nancy - 3 et 4 juin 2014

Cette rencontre rassemblait plusieurs universités numériques thématiques parmi lesquelles l’UNF3S (Université Numérique Francophone des Sciences de la Santé et du sport)  dont fait partie l’UMVF (université médicale virtuelle francophone)  mais aussi Aunege (Économie et Gestion), UNIT (Ingénierie et Technologie) et IUT en ligne.

Dans ces journées, on retiendra notamment :

  • une présentation de SIDES en vue des ECN prévues en 2016 (avec introduction des TCS en 2017). Cette nouvelle modalité de contrôle des connaissances semble renforcer l’intérêt des stages hospitaliers pour les étudiants. Il est donc très intéressant de constater que la modification des modalités de contrôle des connaissances entraîne un changement de stratégie des étudiants qui, on l’espère ici, semble aller dans le bon sens…
  • le développement des jeux sérieux (SG pour serious games), avec la création d’une plate-forme (« Generic SG ») pour créer (assez) simplement des jeux sérieux ; cette plate-forme devrait être disponible en septembre 2014 avec un accès gratuit ; un partenariat avec l’éditeur Lavoisier permet de créer, sur cette plate-forme, des jeux sérieux autour des situations d’urgence (ces jeux, eux, seront payants).
  • des projets en anglais médical, avec notamment une contribution importante de la faculté de médecine de Dijon
  • les fameux MOOC (Massive Online Open Courses) ou CLOM en français avec les questions concernant notamment la certification (simple certificat, voire diplôme dans ce cas avec paiement) et le tutorat (important mais possiblement payant car il faut bien le financer). Deux exemples en statistiques (COURLIS coordonné par François KOHLER et un cours de Bruno FALISSARD). La plate-forme nationale FUN  comporte actuellement une quarantaine de cours. Les particularités des MOOC sont le caractère massif, la mobilité et l’asynchronisme, un certain caractère interdisciplinaire et l’universalité (ces cours peuvent être suivis aussi bien par des français, belges, suisses, canadiens, africains… avec des contextes parfois différents qui peuvent rendre les exemples utilisés inappropriés à la situation des étudiants). On notera aussi que les MOOC semblent clairement faire partie de la formation continue, classiquement suivie par des adultes au-delà de 25 ans et non de la formation initiale. Le soutien des MOOC par le MENESR sera renforcé par un prochain appel à projets (CreaMOOC) de 3 M€. Cet aspect a été prolongé par un exposé du chercheur québécois Gilbert PAQUETTE sur les ressources éducatives libres (REL).
  • La formation en ligne ne se limite pas aux MOOC et peut être utilisée dans des cadres plus restreints comme par exemple une université ; on parle alors de SPOC (small private online course).
  • l’intérêt des outils numériques bien utiliser qui permettent un apprentissage efficace en utilisant les principes connus : être actif / mobiliser les connaissances antérieures / contextualiser / structurer / hiérarchiser
  • François TADDEI a fait un exposé remarqué où il a expliqué comment l’on peut apprendre par la recherche, y compris très jeune (cas des écoles primaires). Il a insisté sur le fait que, si les ordinateurs peuvent avantageusement remplacer les humains dans certaines tâches intellectuelles (comme la résolution de problèmes classiques), les humains restent en revanche irremplaçables pour la résolution de nouveaux problèmes, la définition de nouveaux problèmes ainsi que pour l’éthique de l’action. Il a aussi souligné la puissance de la pensée collective qui peut résoudre des problèmes difficilement soluble par un individu isolé. Cet exposé renforce l’idée que le métier d’universitaire forme un tout où enseignement et recherche s’enrichissent mutuellement.
  • une plate-forme « PairForm  » a été présentée par Christian COLIN permettant d’échanger (questions, forum…) au sein même d’une ressource