Accueil / Recherche / Liste des Hospitalo-Universitaires / VIVILLE

VIVILLE

Pr. Stéphane Viville

Pr. Stéphane Viville

Affectation scientifique

IGBMC - CNRS UMR 7104 - INSERM U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX

Liens Web
Stéphane   VIVILLE
Professeur des universités – Praticien hospitalier (PUPH)
vivilleSPAMFILTER@igbmc.fr
 Discipline du Conseil National des Universités 

5405 – Biologie et médecine du développement et de la reproduction ; gynécologie médicale (biologique)
Option 1 : biologie et médecine du développement et de la reproduction

Activités et domaines de recherche :

Description en français

Ontogénèse et pluripotence des cellules germinales primordiales

Les cellules germinales primordiales (PGC) représentent une classe unique de cellules. Elles constituent les précurseurs embryonnaires des gamètes, garantissant ainsi la propagation du patrimoine génétique à la génération suivante et la continuation et l’évolution de l’espèce. Notre objectif principal est de déchiffrer les principaux mécanismes moléculaires responsables de la conservation de leur toti/pluripotence. En effet, les PGC peuvent être considérées comme des cellules totipotentes, dans la mesure où, après la fertilisation, elles peuvent produire tous les types cellulaires et donner un organisme pleinement fonctionnel. En conséquence, la plupart, si ce n’est la totalité, des gènes pluripotents sont exprimés par les PGC. Notre but est d’identifier les acteurs impliqués dans le processus d’ontogenèse des PGC, d’étudier leurs fonctions physiologiques et de les tester comme facteurs de reprogrammation de la pluripotence. Nous étudions également les bases génétiques de l’infertilité chez l’humain. En particulier, nous voulons identifier les gènes affectant la gamétogenèse chez l’humain, et qui sont ainsi potentiellement impliqués dans l'ontogenèse des PGC. En s’appuyant sur notre expertise dans les cellules souches embryonnaires (ES) murines et humaines, nous avons mis en place une nouvelle plateforme dédiée à la production de cellules souches pluripotentes, comme les cellules ES embryonnaires ou les cellules souches  à pluripotences induites (iPS). Nous réalisons cela en parallèle avec la création d’une « Biobank » de cellules of somatiques humaines qui servent de modèles de pathologies.

Description en anglais

Primordial germ cells' (PGC) ontogeny and pluripotency

Primordial germ cells (PGC) represent a unique class of cells. They are the embryonic precursors of the gametes, ensuring propagation of the gene pool to the next generation and the continuation and evolution of the species. Our main focus is to decipher the molecular mechanisms that account for maintenance of their toti/pluripotency. Indeed, PGC's can be considered as totipotent cells since following fertilization they can generate all cell types and yield a fully functional organism. Accordingly, most if not all, pluripotent genes are expressed by PGCs. Our goal is to identify actors involved in the process of the PGC's ontogeny, to study their physiological functions and to challenge them as pluripotency reprogramming factors. We also study the genetics of infertility in humans. Specifically, we aim to identify genes affecting human gametogenesis and therefore potentially being involved on the PGC's ontogeny. Based on our expertise in mouse and human embryonic stem (ES) cells, we have set up a new platform dedicated to the production of pluripotent stem cells, such as ES or induced pluripotent stem (iPS) cells. This is done in parallel with the creation of a Biobank of human somatic cells that serve as pathological models.

Rattachement universitaire

Faculté de Médecine
 de l'Université de Strasbourg
4 rue Kirschleger
67085 Strasbourg Cedex
France

Localisation principale :

IGBMC
1, rue Laurent Fries - BP10142 - 67404 Illkirch - France